Je suis chanceux

Je suis chanceux d’être né à Québec, il y a bientôt 30 ans.

Je suis chanceux d’avoir ouvert un compte à la caisse populaire du quartier, et d’avoir économisé quelques sous, semaine après semaine, au début de mon primaire.

Je suis chanceux d’avoir été initié à la notion de budget, au courant de ma 4e année.

Pour financer mon terrier :

Je suis chanceux d’avoir eu des parents qui m’ont très rapidement montré la valeur de l’argent, au moment où j’ai reçu mes premières allocations familiales.

Je suis chanceux qu’on m’ait dit d’épargner, pour pouvoir m’acheter des objets avec une plus grande valeur.

Je suis chanceux d’avoir travaillé l’été au camp de jour.

Je suis chanceux d’avoir étudié à Québec, du primaire à l’Université, sans avoir à louer un appartement.

Je suis chanceux d’avoir terminé mes études sans dettes, puisque mes parents avaient prévu un REEE pour moi.

Je suis chanceux d’avoir décroché un emploi professionnel à la sortie de l’Université.

Pour financer mon terrier :

Je suis chanceux d’avoir rencontré divers conseillers en placements, vendeurs d’assurance et planificateurs financiers.

Je suis chanceux de m’être initié à l’indépendance financière, par l’entremise du blogue de Mr Money Mustache.

Je suis chanceux d’avoir découvert une petite communauté québécoise sur l’indépendance financière.

Je suis chanceux de rédiger ces quelques mots dans ce blogue.

Renard Futé

2 réponses

  1. Salut,

    Quelle est la « petite communauté québécoise sur l’indépendance financière » dont tu parles? Ça m’intéresse.

    • Renard Futé dit :

      Bonjour Alexandre,

      Je suis surpris, déjà du trafic sur mon blogue? Je n’ai même pas eu le temps d’écrire un article « de fond » sur mon projet, mon plan.

      En fait, je faisais référence au blogroll de Jeune Retraité : http://www.jeuneretraite.ca

      Certains blogues sont plus actifs que d’autres, et d’autres naissent, comme le mien!

      Ah, et j’ai entendu parler d’une rencontre entre quelques-uns de ces blogueurs, l’été dernier.

      À bientôt,

      Renard Futé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :